CREPERIE BOSSER – NOUVEAUX LOCAUX CONCARNEAU

CREPERIE BOSSER – NOUVEAUX LOCAUX CONCARNEAU

Implantée à Tourc’h, la crêperie Bosser ouvre un magasin de vente directe au mois de juin à l’entrée nord de la ville. Elle sera dotée d’une petite unité de production. Avec à la clé la création de trois emplois.

Un nouveau nom va faire son apparition dans le paysage d’entrée de ville, au nord de la Cité bleue. La crêperie Bosser, dont le siège est installé à Tourch, ouvrira en effet dès le mois de juin une boutique de vente directe en place et lieu de l’ancienne menuiserie Alium Tech, qui borde la D70 au lieu-dit La Boissière.

« Nous cherchions à nous développer en élargissant notre clientèle sur le territoire de Concarneau, explique Philippe Guinet, le patron de l’entreprise depuis 2003. Nous allons créer un magasin de vente directe. Mais nous voulons aussi proposer toute une gamme de produits bretons comme des caramels salés, du kouign amann, du cidreVoire développer plus tard une gamme de produits plus touristiques. » L’entreprise, qui produit sur son site de Tourc’h quelque 4 000 douzaines de crêpes par jour en pleine saison, installera également sur le site de la Boissière un manège à crêpes double cuisson de neuf billigs.

400 000 € de travaux

« Nous produirons sur place 300 douzaines de crêpes par jour, de telle façon à proposer à la clientèle des crêpes faites mains, toutes fraîches », ajoute Philippe Guinet. À l’instar de ce qui se pratique désormais pour de nombreuses entreprises de la région, qui veulent mettre en avant leur savoir-faire, une baie vitrée permettra aux clients de suivre la production de crêpes, faites avec des oeufs frais. Et de les déguster sur la terrasse qui sera aménagée.

« Nous avons voulu nous installer en périphérie de ville, comme le font aujourd’hui les nouvelles boulangeries, indique le patron. Beaucoup de clients préfèrent faire leurs achats en extérieur ville plutôt qu’en centre-ville, notamment en été, où les places de stationnement sont difficiles à trouver. »

Les travaux, qui ont débuté il y a quelques semaines, devraient durer jusqu’à la fin mai. L’ancien bâtiment d’Alium Tech, qui couvre une surface de 600 m2, sera totalement refait à neuf. « Pour la quarantaine de places de parking qui sera créée, nous avons racheté à RFF le terrain voisin de 2 000 m2 », poursuit Philippe Guinet. Le coût total de l’opération est estimé à 840 000 €, dont 400 000 € de travaux.

L’installation de ce nouvel établissement permettra la création de trois à quatre emplois. Qui seront épaulés l’été par quatre emplois saisonniers. L’ouverture est prévue début juin.

 

Lire l’article

Photos : Pascal LEOPOLD